Logo Vialala

Les quatre plus belles îles grecques des Cyclades à visiter absolument

Image principale de la page Les quatre plus belles îles grecques des Cyclades à visiter absolument

Des îles grecques d'exception

Vous avez été bercé par les feuilletons d’Hermès, ils ont nourri vos rêves? Alors revenez en Grèce, là où tout a commencé… 

Santorin, la vertigineuse

Santorin, volcanique située proche de la Crète pourrait bien vous ensorceler. Vous avez déjà en tête ses maisons chaulées adossées aux falaises abruptes, ses dômes d’un bleu azuréen. Jusqu’aux troncs des arbres, tout est peint de blanc, les habitations, les ruelles, les murets…  Probablement pour effaroucher les insectes et empêcher les champignons de s’y nicher. De la même manière, les bords des maisons sont arrondis pour éviter la prise au vent. C’est que Santorin est suspendu au ciel. Vous ne manquerez pas depuis les hauteurs de contempler ses falaises rouges et sa caldeira, un îlot au large qui semble avoir été recraché par la mer Egée. Et puis à Oia-sa capitale, vous connaîtrez un coucher de soleil comme vous en avez rarement vu. Akrotiri, la cité antique, comblera sans nul doute les passionnés d’histoire. 

Le village découvert par Spyridon Marinatos en 1947 est un site archéologique unique. Parcourir les fresques des chambres qui ont traversé les siècles, c’est comme voir un film en technicolor. Envie de vous mêler aux autochtones? Visez le port de pêcheurs de Amoudi Bay et sirotez un café turc. Et puis, osez dévaler les 600 marches qui vous séparent de la plage afin de faire un plongeon dans la mer dont la température frise les 25 degrés. A ce propos les plages de sable rouge (Red beach) et de sable noir (Kamari) vous apporteront juste ce qu’il vous faut de fraicheur. Finalement vous pourriez bien saisir l’occasion pour visionner le Grand Bleu en plein air avant de mettre le cap sur Amorgos…. 

Amorgos, l’île aux bougainvillées

Plus encore que le chef d'œuvre de Luc Besson qui a révélé l’île, ces arbres noueux aux fleurs fuchsia ornent les jardins. Un dédale de rues débouchant sur des placettes ombragées, des guitares qui jouent des airs de Théodorakis, comme la vie semble douce... Pourtant c’est sans compter avec le vent qui souffle fort et entraîne les pales des moulins de manière étourdissante. Sur les hauteurs de la ville, dansez malgré le vent comme dans la scène mythique du film En Corps! 

 

Les inconditionnels du Grand Bleu interprété par Jean Réno et Rosanna Arquet, iront observer l’épave du bateau  toujours visible. Rappelez-vous , c’est sur la plage Agia Anna que Jacques Mayol fait ses débuts en apnée. Le long métrage est d’ailleurs directement inspiré de sa vie. Personnellement ce qui m’a le plus marqué, c’est ce monastère perché sur la falaise à l’issue d’une montée- quelque 300 marches tout de même! Panagia  Hozoviotissa correspond au second plus vieux monastère de Grèce. Édifié il y a environ 1000 ans, il est dédié à la Vierge Marie et  accueille tous les 21 novembre les pèlerins. Pensez à vous couvrir les épaules et les  jambes, en revanche les moines vous offriront le Raki si vous le souhaitez! Vous ne résisterez pas au cliché traditionnel au-dessous de la cloche. Certes, c’est un point de vue de carte postale mais l’effet est garanti. Puisque nous parlions de marche, la région dispose de 7 sentiers de randonnée. Au départ de Chora vous pouvez très bien emprunter un itinéraire qui vous conduira à Polia Strata. Le parcours s’effectue en 4 heures de marche mais vous pouvez marquer une pause culturelle au monastère à mi-chemin... 

Mykonos et sa petite soeur Délos

Que l’île soit festive, soit, toutefois il serait bien dommage de ne pas la visiter tant elle est splendide. Certains de ses quartiers à l’image de La petite Venise ou plus exactement Alefkandra vous séduiront. Ses maisons colorées sont bâties contre la roche et certaines d'entre elles datent du XVIIIe siècle! 

 

A Mykonos, perle des Cyclades, n’oubliez pas de pénétrer dans l’église Panagias paraportiani à l’entrée du port. Toute blanche et d’une surprenante sobriété, elle fut terminée au 17e siècle et est composée de 5 chapelles. Derrière elle s’étendent les moulins à grain qui ont fait la renommée de Mykonos. Il y a 400 ans, ils fournissaient en blé l’Europe! Il en subsiste 7 qui sont alignés comme les éoliennes. Vous serez stupéfait par le phare de Fanari qui ressemble à un temple au bout d’une jetée. On vient déambuler le long du rivage et depuis le phare, on assiste à de sublimes couchers de soleil. Il y a fort à parier que vous apprécierez la plage de Kapari, beaucoup moins courue que ses voisines. Encastrée entre des falaises, ses eaux sont littéralement turquoise. Face à elle, ce sont les contours de Délos que vous distinguez. 

 

La minuscule île aurait vu naître Apollon et Artémis et son sanctuaire était  un lieu de pèlerinage prisé en Grèce. Sur place, la ligue de Délos veilla à ce que les Perses ne débarquent  pas sur les côtes de la mer Egée. Elle amassa un trésor surnommé le trésor de Délos afin de financer une flotte et une défense sur terre. Une fois la ligue revenue à Athènes, Périclès utilisa l’argent de cette cagnotte pour réaliser l’Acropole.

Naxos, la montagne de Dionysos

L’île la plus haute et la plus grande des Cyclades. Dans la mythologie, ces terres fertiles qui culminent à 1000 m étaient la propriété du dieu du vin grec. Se rendre à Naxos, c’est forcément visiter Kouros pour ses géants construits avec le marbre des carrières de Grammata. Le colosse de Dionysos ne mesure pas seulement une dizaine de mètres, il pèse aussi … 80 tonnes! 

 

Sur l’ilôt de Palatia vous sera épaté par la Portara, cette porte en marbre qui remonte à 2500 ans. Elle symbolisait l’entrée d’un temple d’Apollon qui resta inachevé. Elle regarde en direction du large et constitue le symbole de l’île. Bien évidemment elle est entourée de légendes. C’est par exemple en ce lieu qu’Ariane, fille de Minos aurait été abandonnée par son amant Thésée après qu’il a abattu le minotaure. Elle fut recueillie par Dionysos qui en fit sa femme. Au sein de la capitale, Chora, visitez le château médiéval vénitien dont ne subsistent qu'une tour et des murailles, les Kastro qui forment une belle promenade. 

 

Ceux qui cherchent le point culminant, le trouveront dans le mont Zeus, lieu de naissance du dieu. Pour terminer les adorateurs de plages trouveront leur bonheur à Agios Georgios et ses dunes, à la Laguna ou encore à Palaka- le paradis des surfers. Si vous disposez de temps poussez jusqu'à Iraklia,  la plus occidentale des îles. Vous pourrez escalader les flancs du Mont Papa (plus de 400 m d’altitude) et vous apprécierez son petit port, Agios Georgios. Si vous êtes en quête de dépaysement, Schinoussa vous ravira car c’est la plus sauvage des îles et son lagon Liouliou est inoubliable. Enfin Koufonissia, certes très fréquentée compte à la fois des grottes marines et des piscines naturelles, un vrai régal... 

Auteur : Gretel Tamalet