Logo Vialala

Le tour du monde en 80 jours : de Jules Verne à Mike Horn

Image principale de la page Le tour du monde en 80 jours : de Jules Verne à Mike Horn

Invitation à découvrir le monde

 “ Tous ceux qui errent ne sont pas perdus”, JRR Tolkien

 “Je parie vingt mille que je ferai le tour du monde en quatre-vingts jours. Ainsi s’adressait Phileas Fogg, en ce soir du 18 octobre 1872 à ses compagnons du Reform Club de Londres. Et voilà notre gentleman anglais parti avec son domestique Passe-Partout ! Mais nombreux sont les périls qui les attendent sur la route des Indes, de la Chine et des Amériques.” Vous aurez reconnu le Tour du Monde en 80 jours de Jules Verne pourtant d’autres écrivains-voyageurs nous ont invités dans leurs aventures autour du globe ...

A la découverte des quatre coins du monde

Le Livre des Merveilles de Marco Polo. C’est un miracle que des manuscrits nous soient parvenus et nous croyons savoir que c’est à l’occasion d’un séjour dans une prison génoise que le navigateur a dicté ses souvenirs de tour du monde. Nous apprenons, stupéfaits, qu’il s’est embarqué à l’âge de 15 ans pour l’Asie ; son père et son oncle commerçaient avec le nouveau continent. Afin de se rendre en Chine, il a traversé le Pamir, le Haut Afghanistan et rejoint Cambaluc, l’actuel Pékin. Il a même côtoyé les puissants comme Kubilaï, le Grand Khan ! Il est d’ailleurs resté à son service durant 15 années, en qualité de gouverneur mais aussi d’informateur ! Il a finalement regagné l’Europe par Ceylan et le détroit d'Ormuz. Si le succès du livre est retentissant c’est qu’en plus de documenter la géographie qu’il traverse, il forme un excellent ethnologue. En ce sens, il ouvre la voie aux découvreurs de la Renaissance.   

 Au XVIIIème siècle Louis-Antoine de Bougainville est le premier Français à effectuer unecircumnavigation. L’expédition financée par Louis XV sert plusieurs objectifs : elle se veut scientifique. Le continent pacifique est largement inconnu à cette époque et il s’agit d’ouvrir de nouvelles voies maritimes. Ainsi sont découverts les atolls de Polynésie : Tahiti, Vanuatu mais aussi les côtes de Papouasie. D’ailleurs la frégate la Boudeuse emmène à son bord des naturalistes et botanistes. Vous connaissez tous la fleur de bougainvillier aux teintes Fuchsia, c’est une variété qu’il rapporte de ce voyage ! D’autre part, l’expédition a des visées politiques à savoir implanter un comptoir pour la compagnie française des Indes au large des côtes chinoises. Ce tour du monde fourmille de descriptions, il y déploie par exemple les paysages de glaciers de Patagonie…

72 jours, 6 heures, 11 minutes, 14 secondes. Nellie bly , voici le nouveau record établi par la jeune reporter américaine pour son tour du monde. Dans une interview, Jules Verne qui l’avait rencontrée en personne, affirmait qu’il n’avait pas douté de la réussite de son entreprise. Ce faisant elle entendait bien prouver en cette fin de XIX ème siècle qu’une femme est capable de voyager seule ! Quel itinéraire a-t-elle suivi exactement ? Depuis Londres, elle a rejoint Brandis, traversé la méditerranée et gagné Port Saïd. Elle a franchi le tumultueux Canal de Suez, fait escale à Colombo à Ceylan et passé le détroit de Malacca. Après Singapour, elle a croisé la mer de Chine et connu les marchés flottants avant de rencontrer les geishas au Japon. Le plus amusant c’est que le journal qui l’employait avait lancé les paris à ses lecteurs : combien de temps allait-elle mettre exactement ? Au gagnant était offert un voyage en Europe tous frais payés !

Méharées de Théodore Monod

C’est une visite au Jardin des Plantes alors qu’il n’est qu’un petit enfant qui a déterminé la vie de ce fils de pasteur qui fréquentait André Gide. Océanographe, naturaliste, il a dirigé un temps le Muséum d’Histoire Naturelle. Toutefois il ne concevait pas la vie sans le désert. A pied, à dos de dromadaire, il a arpenté  le Sahara pendant 60 ans ! Au total, ce ne sont pas moins de 124 voyages qui l’ont mené en Mauritanie, à Tombouctou ou à Dakar. Homme engagé, humaniste, l’explorateur relate dans son œuvre Méharées enréférence aux traversées du désert à dos de dromadaire sa vie d’errance depuis les années 20. Sachez qu’il est même parti à la poursuite d’une météorite fictive !

Nicolas Bouvier et l’Usage du Monde

"Un voyage se passe de motifs, il ne tarde pas à prouver qu’il se suffit à lui-même. On croit qu’on va faire un voyage, mais bientôt c’est le voyage qui vous fait, ou vous défait.” Voilà comment Nicolas Bouvier, ce calviniste suisse aux talents d’écrivain et de photographe, définit le voyage. Il a étudié le sanscrit, l’histoire médiévale et le droit lorsqu’il se met sur la route à l’été 53. Dix ans ont passé lorsqu’il fait paraître son récit de voyage à compte d’auteur. C’est à bord de sa Fiat Topolino que nous parcourons en sa compagnie les Balkans, l’Anatolie, l’Iran ou l’Afghanistan ! Pour illustrer ses aventures nous nous délectons des illustrations de son compagnon de route Thierry Vernet...

Le Tour du Monde en 80 jours

Non, cette fois il n’est plus question du roman éponyme de Jules Verne mais d’une version tout autant décapante, celle réalisée par un Monty Python ! Il fallait la folie de Michael Palin pour relever le défi lancé par la BBC en 1988 : égaler le tour du monde de Jules Verne en empruntant les moyens de transport de l’époque. La seule différence est qu’il embarque avec lui une équipe de tournage ! A croire que les éléments se sont ligués contre lui mais qu’est-ce qui pourrait bien décourager notre héros ? Ses aventures n’ont rien à envier à celle de Phileas Fogg depuis l’épisode dans les égouts de Venise jusqu’à l’ex-maison close de l’Orient Express.

Berezina, Sylvain Tesson

“Il y a 2 siècles, les mecs rêvaient d’autre chose que du haut-débit, ils étaient prêts à mourir pour voir scintiller les bulbes de Moscou”. Ainsi s’exprime Sylvain Tesson, voyageur infatigable, voyageur de l'extrême, voyageur fou. En 2012, c’est le bi-centenaire de la retraite de Russie et il a l’idée de répéter le périple des armées napoléoniennes. Il s’élance en side-car depuis les Invalides et il entend bien gagner Moscou au terme d’un trajet de 4000 km. De ce récit envoûtant, le journaliste Christophe Ono-dit-Bio dira que c’est une “épopée livresque, diablement tonique, rebelle à mort”. Rien d’étonnant à ce que l’ouvrage ait été élu meilleur livre de voyage par le magazine Lire en 2015.

Mike Horn avec Latitude zéro

 

Cela peut paraître insensé à plus d’un mais l’homme est un navigateur aguerri lorsqu’il se jette, en 1999, dans cette aventure qui durera 17 mois. Il s’agit de suivre  l’Equateur sans s’en écarter. A  la voile, à pied, à vélo ou en pirogue, il réalise l’exploit et ce n’est pas rien. Cela est raconté dans Latitude zéro et l’itinéraire qu’il choisit est le suivant. Partant des côtes africaines, il rejoint les portes de l’Asie en passant par le continent africain. A cet effet, il lui faut affronter la forêt vierge au Brésil, gravir des sommets de 6000m, traverser des terrains de guerre en Afrique, survivre face à la faune sauvage. Il a même failli ne pas réchapper d’une arrestation- autant dire que le récit est haletant !

 

A la recherche d’une lecture décalée ? Je vous recommande Les Aventures d’un gentleman-voyageur: 117 jours autour du monde paru aux Éditions Arthaud en 2012. Simon Allix s’est embarqué à bord du Queen Elizabeth, un transatlantique Art Déco abritant un théâtre et un casino !  Il entend bien effectuer son tour du monde sur ce palace flottant. Le parcours le conduit à New York, San Francisco, Sydney, Hong Kong, Alexandrie, Lisbonne… Il nous raconte les 41 escales qui composent son périple luxueux tout en décrivant la vie trépidante à bord et les dandy-globetrotters.

 

 

Faites vous aussi le tour du monde grâce aux idées de voyage !